fbpx

Afin de faciliter l’appropriation rapide des sujets par les stagiaires, tous nos stages reposent sur une alternance entre transferts de savoir-faire issus de nos expériences et d’analyses des situations des apprenants dans leurs quotidiens professionnels.

 

Une pédagogie centrée sur l’apprenant

Notre formateur s’appuie sur les connaissances préexistantes du stagiaire évalué lors du passage du test préalable TANu et lors d’un tour de table initial.

Il combine diverses modalités pédagogiques : des exposés théoriques, des temps d’échanges, des études de cas, permettant à l’apprenant d’être acteur de la séance de formation.

Le tout en mettant l’accent sur l’interactivité, intégrant ainsi la possibilité de progresser en équipe et de réussir ensemble.

 

Modalités

Les transferts de compétences reposent sur des situations pédagogiques proches du vécu du stagiaire. L’approche concrète des concepts étudiés permet à l’apprenant de transposer les notions abordées avec sa situation réelle présente ou à venir.

Le scénario de nos cours et le vocabulaire utilisé tant verbalement que dans les supports de cours sont adaptés afin de faire directement référence aux attentes des stagiaires et des employeurs, définies dans la phase de amont de l’accès à la formation. Les exemples et exercices sont, dans la mesure du possible, choisis parmi des situations issues du vécu de l’apprenant.

Nous mettons au point des supports de cours illustrés et synthétiques. Ces outils, projetés ou remis aux stagiaires sous forme papier et/ou électronique soutiennent l’exposé du formateur et contribuent ainsi à la mémorisation rapide des éléments-clés du programme. Les supports synthétiques sont complétés par des notes plus complètes, toutes rédigées et tenues à jour par le formateur.

Les nombreuses études de cas pratiques sont pensées pour rapprocher le stagiaire de son univers propre afin de soutenir son intérêt. Notre formateur alterne les exposés et les exercices dirigés permettant au participant de mettre ses nouveaux savoirs en pratique, des temps d’échanges, suivis d’une mise en commun structurée par l’intervenant, permettent d’apprendre dans un contexte interactif.

Nos supports de cours intègrent également des quizz et cas d’application permettant de mesurer les acquis « à chaud ».

 

Des méthodes pédagogiques classiques qui s’appuient sur :

Le cours magistral

Il s’agit d’un exposé : en sa qualité d’expert, le formateur parle et l’apprenant est à l’écoute. Un discours structuré permet de transmettre des notions essentielles de manière non équivoque. Nos exposés magistraux sont axés sur la simplicité du vocabulaire et de la syntaxe. Ils sont aussi calibrés dans le temps pour laisser une large place aux méthodes pédagogiques plus interactives.

La démonstration

Notre formateur fait la démonstration d’une logique ou d’une compétence à appréhender par l’apprenant. La méthode démonstrative permet au stagiaire d’expérimenter un savoir nouveau en refaisant les étapes de la démonstration et en formulant lui-même le cheminement logique et les conclusions de sa démonstration.
Nous utilisons cette méthode dans des séquences d’exercices, en permettant d’abord au participant d’imiter la démonstration du formateur, puis en tirant ses propres conclusions lors de mises en pratiques de cas plus ou moins complexes. La méthode démonstrative permet à l’apprenant d’acquérir des savoirs en étant dans l’action, sous la houlette du formateur.

Questions/réponses

Par un jeu de questions-réponses, le formateur part des connaissances déjà reconnues chez son élève pour amener ce dernier à appréhender des notions nouvelles en connectant des notions par rapprochement logique.
Il s’agit pour le formateur d’aider le stagiaire à structurer sa pensée et à relier logiquement des idées connexes. Cette méthode est appliquée par le jeu d’une conversation au cours de laquelle le ou les apprenants sont invités à formuler verbalement (leur) son cheminement mental, avec des hypothèses, des certitudes et des doutes.

La découverte

Notre formateur prépare du matériel pédagogique en amont du stage. Il met ce matériel à disposition du stagiaire pour lui permettre de tirer des conclusions par la réalisation d’expériences. Il s’agit de laisser l’apprenant tâtonner et commettre des erreurs, seul ou avec le groupe, afin de marquer les esprits par la pratique. Cette méthode met l’apprenant en situation d’imaginer des solutions pour un problème donné et de tirer des conclusions de ses errements. In fine, le formateur structure et reformule les notions mises en lumière pendant le temps de découverte offert à l’apprenant.